Du Sud Lipez au Salar d'Uyuni




du 13/10 au 23/10/2018
11 jours - ​1550 km​




Samedi 13/11 à 7h30 tapante, nous sommes avec Isa et Francis, au rendez-vous chez La Torre Tour, pour notre sortie dans le Sud Lipez. Nous y faisons la connaissance de Clemente, notre guide et chauffeur ainsi que d'Agostina qui aura la lourde tâche de contenter nos estomacs durant ces 5 jours.

Une fois les sacs chargés sur le toit du véhicule, nous sortons de Tupiza et entamons tout de suite une piste qui grimpe et serpente dans la montagne. Clemente en bon guide, a vite fait de nous mettre dans l'ambiance. Il répond sans difficultés à toutes nos questions, tant sur les lieux que sur le déroulement du programme. Il a vite fait de comprendre qu'Isa est très exigente et qu'elle tient à ce que tout se déroule comme elle l'a demandé à l'agence. Et on ne rigole pas avec le programme d'Isa !!! Mais il faut surtout dire, qu'avec toutes les infos qu'elle a glanées, son programme est vraiment au top.





Rien que la sortie de la ville laisse envisager des paysages magnifiques. La route grimpe rapidement jusqu'à 4000 m, altitude que nous ne quitterons plus ; nous monterons même jusqu'à 4900 m. Nous faisons une première halte au mirador de Sillar.


​La Quebrada de Palala


El Sillar - 3750 m

​Nous découvrons des estancias bien spartiates, dédiées à l'élevage des moutons et des lamas

Paso del Diablo



La route continue dans des paysages dignes d'un western !!! Le midi, nous faisons escale pour déjeuner dans le petit village de San Pablo de Lipez. Pour ce premier pique-nique, Agostina nous a préparés des crudités, des escalopes milanaises et des fruits. Un vrai régal !!! De plus notre "nounou" nous bichonne avec des "Bon Bon Bum", de délicieuses chupa-chupas aux fruits de la passion avec un chewing-gum au milieu !!! Autant dire qu'on est très très très gentils avec elle !!!


​San Pablo de Lipez




​Peu ou pas de monde dans ce petit village de 220 âmes. Une charmante place, une église et des maisons en adobe. Ici on vit principalement de l'élevage de lamas et de moutons. Le rôle de toute la famille est important. Les hommes s'occupent de soigner le bétail, alors que les femmes et les enfants ont la charge de surveiller le cheptel dans les patûrages. Les femmes effectuent aussi des travaux d'artisanat comme le tissage de la laine confectionnant des vêtements et des couvertures pour leur usage personnel mais aussi pour la vente.




Notre route se poursuit à travers des paysages toujours de plus en plus arides jusqu'à Guadalupe. Ce sera notre premier bivouac. 



Toujours aussi peu de monde !!! Nous arrivons devant la maison de Cirilo et découvrons notre "hôtel". Juste le temps de sortir nos affaires que nous repartons. Agostina reste sur place pour préparer le repas, tout est vraiment bien rodé, que c'est bon de se laisser porter !!!







Nous partons en direction de Ciudad Roma, avec Clemente et Cirilo qui sera notre guide. La piste devient un chemin de chèvre. Nos cris étouffés font sourire notre pilote. Nous sommes une fois de plus très contents de ne pas être venus nous perdre par ici avec nos véhicules. Nous faisons une première halte au mirador et là nos cris se transforment en Oh et Ah !!! Devant nous s'étale une ville minérale composée de monumentales formations rocheuses dont les tons varient du rouge au blanc avec tous les dégradés d'ocre et de gris que la nature possède. 




​Puis nous partons faire une petite rando au milieu des formations rocheuses. Nous sommes à 4200 m et avec l'altitude, notre souffle manque un peu et nous marchons lentement. Cirilo en bon guide, nous explique les plantes, et s'amuse à nous faire deviner à quoi pourrait ressembler telle ou telle formation rocheuse. Nous découvrons l'Inca, le lion ou encore Michey !!!




L'Azorelle compacte est plus connue dans la puma andine sous son nom quechua "Yareta". Cette plante à touffe buissonnante et compacte d'une grande longévité, était utilisée par les populations andines vivant sur l'altiplano, comme combustible ménager et bois de chauffage car sa résine contient du diterpène au très haut pouvoir calorifique. Plus tard, son utilisation intensive dans l'industrie, mit son existence en péril. Aujourd'hui, elle fait partie des espèces protégées.




​La Cathédrale




Au soleil couchant, il sera temps de reprendre la route du retour avec toujours les mêmes cris étouffés des filles devant l'état du chemin !!! Le soir ce sera soupe et au dodo !!!



A notre grand étonnement, la nuit ne fut pas trop froide, bien calés dans nos duvets. Par contre, elle ne fut pas de tout repos pour Jean-Paul, parti avec une bonne "crève" !!! Le pauvre a toussé toute la nuit. Contrairement aux autres tours qui partent à 4h du matin pour pouvoir tout voir en trois ou quatre jours, nos réveils sont plus cools !!! Nous prenons le temps de déjeuner et de nous préparer avant le départ prévu pour 8h. 

Pour ce deuxième jour, nous allons rester sur l'altiplano et faire le tour des lagunas. Ce sera aussi pour nous l'occasion de voir le Volcan Uturuncu qui culmine à 6008 m. Son ascension est possible lors d'un tour comme le nôtre ; nous nous contenterons de l'admirer d'en bas !!!





La suite, c'est pour bientôt !!!